Fermer
Bandeau francoispompon2
Retour

FRANÇOIS POMPON

Bernardaud & APE éditent la Tête d’orang-outan de Pompon en porcelaine. Une prouesse technique au profit du Fonds Mondial pour la Nature (WWF)


En 1931, François Pompon dévoile la Tête d’orang-outan, une oeuvre en marbre noir figurant l’animal avec un réalisme déconcertant. Quatre-vingt-dix ans plus tard, l’Art for Preventable Extinction (APE), organisation à but non-lucratif ayant acquis un des trois modèles de l’oeuvre, présente une édition en porcelaine limitée à 499 exemplaires réalisée par Bernardaud dans ses ateliers à Limoges. Une partie des bénéfices des ventes sera reversée au Fonds Mondial pour la Nature (WWF), organisation mondiale de protection de l’environnement.


Une œuvre pleine d’humanité

François Pompon est un artiste animalier passionné par ses sujets, considéré comme le chef de file des sculpteurs animaliers français. C’est en 1930 qu’il réalise le premier modèle en plâtre de la Tête d’orang-outan. Œuvre aussi impressionnante que captivante, elle résonne encore aujourd’hui en soulevant des interrogations contemporaines tel que le rapport entre l’Homme et l’animal. Pompon, en choisissant de figurer un singe, cas unique dans son oeuvre, nous offre un face-à-face riche de sens.


‘‘Au Jardin des Plantes à Paris, où François Pompon se rend tous les jours, il dessine sur le vif et crée des esquisses en terre, puis, de retour dans son atelier, reprend ses ébauches. Il retravaille aussi la surface de ses plâtres pour y faire courir la lumière, en cherchant à transmettre une sensation de vie dans ses sculptures."
Galerie Malaquais, exposant d’un des plâtres originels