Fermer
Jr prune nourry
Retour

JR

JR profite de la plus grande galerie d’art au monde. Grâce à la technique du collage photographique, il expose librement sur les murs du monde entier, attirant ainsi l’attention de ceux qui ne fréquentent pas les musées habituellement. L’artiste crée un « art infiltrant ». Lors des actions de collage, les communautés participent au processus artistique. Dans ces actions, aucune scène ne sépare les acteurs des spectateurs. L’anonymat de JR et l’absence d’explication accompagnant ses immenses portraits lui permettent de laisser un espace libre pour une rencontre entre un sujet/acteur et un passant/interprète, ce qui constitue l’essence de son œuvre.

En 2011, il reçoit le Ted Prize qui lui offre la possibilité de formuler un vœu pour changer le monde. Il crée Inside Out, un projet d’art participatif international qui permet aux personnes du monde entier de recevoir un tirage de leur portrait, puis de le coller pour soutenir une idée, un projet, une action et de partager cette expérience. En 2014, en collaboration avec le New York City Ballet, il crée Les Bosquets, un ballet et court-métrage, dont la musique est composée par Woodkid, Hans Zimmer et Pharrell Williams. En 2016, JR est invité par le Louvre dont il fait disparaître la Pyramide à l’aide d’une surprenante anamorphose. En 2017, il co-réalise avec Agnès Varda Visages, Villages, projeté la même année en sélection officielle au festival de Cannes, hors compétition. Le film y est récompensé de l’Œil d’Or. Après l'avoir fait disparaître, JR révèle en 2019 le secret du chef d’œuvre de Ieoh Ming Pei en réalisant une œuvre collaborative monumentale avec l’aide de 400 participants, constituant son plus grand collage installé à ce jour.

Jr

JR au Louvre

Je te mangerais dans la main - Prune Nourry et JR